‹ Retour à la recherche
Information

Obéissance

Résultats d’apprentissage

Amenez les élèves à bien comprendre ce qu’est l’écoute et l’obéissance, qui était la façon de faire des Inuits. Écouter et obéir facilite la vie d’une personne.


Code de conduite en société

Cette leçon, ainsi que 5 autres, font partie d’un code de conduite en société Inuit.

À des fins de sécurité sur le territoire, tous obéissent aux règles.

Comment enseigner cette habileté

  1. Les élèves peuvent lire les histoires des Aînés ou l’enseignant peut les lire pour eux et leur expliquer.
  2. Après la lecture de ces histoires, les élèves peuvent discuter des différences entre l’écoute et l’obéissance des temps passés et celle d’aujourd’hui.
  3. Dites aux élèves pourquoi les Inuits croyaient autrefois que l’obéissance était très importante. Les Inuits avaient l’habitude d’obéir et ils avaient peur de dire non lorsqu’on leur demandait de faire quelque chose.  Servez-vous de vos connaissances et de votre expérience pour faciliter la compréhension.
  4. Dites-leur de respecter le savoir des Aînés et de leur obéir, parce que les Aînés racontent ce qu’ils ont vécu. Cela fait longtemps qu’ils existent et ils disent la vérité.
  5. Lorsque les élèves ont fini de lire ou d’écouter les histoires, ils peuvent commencer à écrire leurs propres réflexions ou leur compréhension des raisons pour lesquelles les Inuits croyaient que l’obéissance était importante.
  6. Ils pourraient aussi visiter des personnes âgées ou inviter un Aîné à venir en classe pour parler de la manière dont les Inuits percevaient l’obéissance. Les élèves peuvent poser des questions et écrire ce qu’ils ont compris.

Conseils traditionnels inuits

ᑖᒃᑯᐊ ᐃᓄᒻᒪᕇᑦ ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᒍᑎᒋᖃᑦᑕᓯᒪᔭᖏᑦ ᓈᓚᓐᓂᒧᐊᖓᔪᑦ.   ᓈᓚᑦᓯᐊᖁᔭᐅᖃᑦᑕᓯᒪᒻᒪᑕ ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᒍᑎᒥᓂᒃ, ᑕᒉᓐᓇᖅ ᐱᒋᐊᑦᓴᐅᑎᒋᓗᑎᒃ,     ᐊᖏᖕᖏᑑᒋᐊᒥᓪᓗ ᐃᓚᕋᓱᑦᓱᑎᒃ, ᑌᒫᒃ ᐱᐅᓯᖃᖃᑦᑕᓯᒪᔪᑦ ᐃᓄᒻᒪᕇᑦ. 

Voici les instructions qui étaient données aux Aînés en matière d’écoute et d’obéissance. Ils devaient écouter soigneusement les instructions pour les exécuter immédiatement; ils avaient peur de ne pas les exécuter. C’est ainsi que cela fonctionnait pour les Aînés.   

Obéissance

  • ᑌᑦᓱᒪᓂ ᐃᓄᐃᑦ ᕿᑐᕐᖓᖏᑦ, ᐅᕕᒐᕐᑐᖏᓪᓗ ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᑐᐊᕋᒥᒃ, ᑎᓕᔭᐅᑐᐊᕋᒥᓪᓗ ᐊᖏᑦᓯᐊᑐᐃᓐᓇᐸᕐᑐᕕᓃᑦ ᓈᓚᑦᓯᐊᓱᑎᒃ.

    Auparavant, lorsqu’on demandait aux enfants et aux adolescents inuits de faire quelque chose, ils obéissaient simplement sans poser de question.
  • ᕿᑐᕐᖓᐅᔪᑦ ᑐᑭᓯᒪᑎᑕᐅᑦᓯᐊᐸᓚᐅᕐᑐᑦ ᓯᕘᕋᒋᔭᑦᓴᖃᕐᑐᒥᒃ ᐊᑖᑕᐅᑉ, ᐊᓈᓇᐅᓪᓗ ᐊᓯᐊᓂᒃ.    ᒎᑎᐅᑉ ᐅᖃᐅᓯᖏᓐᓃᑐᓂᒃ, ᐃᒫᒃ ᐅᖃᕐᑐᓂᒃ, “ᐊᑖᑕᓐᓂᒃ, ᐊᓈᓇᓐᓂᓗ ᓈᓚᑦᑐᓴᐅᕗᑎᑦ ᐊᑯᓃᕐᑐᒥᒃ ᐃᓅᓂᐊᖁᓪᓗᑎᑦ ᓄᓇᒥ.”

    On enseignait aux enfants qu’il y avait bien d’autres choses à se soucier, mis à part leur père et leur mère. La bible dit « …vous devez obéir à votre père et à votre mère, pour que vous puissiez vivre longtemps sur terre. »
  • ᐱᐊᕋᓐᓂᒃ (ᑲᒃᑲᓛᓂᒃ) ᕿᐱᓗᑦᑐᓂᒃ ᐊᐅᓚᔨᖕᖏᑐᖓ, ᓴᐱᕆᒐᒥᐅᒃ ᑭᓯᐊᓂ    ᕿᐱᓗᒐᓛᕐᐸᑐᕕᓃᑦ. ᕿᐱᓗᑦᑐᐊᓗᖃᕐᐸᓂᕋᓂᓗ.

    Je ne me souviens pas d’enfants qui désobéissaient… Parfois, lorsqu’ils savaient qu’ils allaient échouer, alors ils se rebellaient et posaient des questions. Personne ne se plaignait.
  • ᕿᑲᑐᐃᓐᓇᑎᑕᐅᓕᓂᐅᖕᖏᑐᑦ ᐊᖓᔪᕐᖄᒥᓂᒃ ᐊᖕᖔᓯᐊᑐᐃᓐᓇᓲᑦ, ᐱᒋᐅᕋᔭᑦᔭᒐᑎᒃ   ᕿᑲᑐᐃᓐᓇᑎᑕᐅᓕᓂᐅᒍᑎᒃ. ᐱᒋᐅᑐᐃᓐᓇᕋᑕᓲᑦ ᑎᓕᐅᕐᑕᐅᒋᐊᖃᑦᔭᕈᓐᓀᓱᑎᓪᓘᓃᑦ ᐱᔭᕆᐊᓕᖏᓐᓂᒃ.

    Ceux qui n’ont pas le droit de demeurer assis à ne rien faire obéissent à leurs parents. Ils leur désobéissaient lorsqu’on ne leur avait pas enseigné à aider. Ils commençaient à faire des choses par eux-mêmes sans qu’on ne leur ait demandé.
  • ᓈᓚᑦᓯᐊᐸᓚᐅᕐᖁᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᒥᓂᑦᓯᕙᑦᑐᕕᓂᐅᒐᓗᐊᕋᒥᒃ ᐃᓅᖃᑎᒥᓂᒃ ᐊᔪᕿᑦᑐᐃᔨᒧᑦ ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᑐᐊᕋᒥᒃ ᐊᖏᑦᓯᐊᐸᑦᑐᕕᓃᑦ. ᒪᕐᕉᓂᓪᓗ ᐊᕐᓇᖃᕐᐸᑐᕕᓂᐅᑦᓱᑎᒃ, ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᑦᓱᑎᒃ ᑌᒣᑦᑐᓴᐅᖕᖏᒋᐊᒥᑦ ᐊᖏᑦᓯᐊᑐᐃᓐᓇᐸᑦᑐᕕᓃᑦ.

    Les Inuits n’étaient pas toujours d’accord avec les autres personnes, mais lorsqu’un prêtre leur donnait un conseil, ils obéissaient sans attendre. Ils avaient l’habitude d’avoir deux femmes, et lorsqu’on demandait à celles-ci de faire quelque chose, elles obéissaient immédiatement.
  • ᓵᒋᐊᕐᑎᑕᐅᓯᒪᓕᕋᒥᒃ ᐊᔪᕿᑦᑐᐃᔨᒧᑦ ᐱᖁᔭᒥᒃ ᓈᓚᑦᓯᐊᑐᕕᓃᑦ, ᐊᔪᒉᓪᓘᓱᑎᒃᑐᓴᕈᒪᓂᓪᓚᕆᒻᒥᒃ ᐱᑕᖃᕐᐸᓂᕐᒪᑕ.

    Lorsqu’ils étaient convertis par le prêtre, ils obéissaient à la loi, même lorsqu’ils pensaient que c’était bizarre, parce qu’ils avaient besoin de leurs conseils.
  • ᑌᑦᓱᒪᓂ ᐃᓄᐃᑦ ᕿᑐᕐᖓᖏᑦ, ᐅᕕᒐᕐᑐᖏᓪᓗ ᐅᖃᐅᑎᔭᐅᑐᐊᕋᒥᒃ, ᑎᓕᔭᐅᑐᐊᕋᒥᓪᓗ ᐊᖏᑦᓯᐊᑐᐃᓐᓇᐸᕐᑐᕕᓃᑦ ᓈᓚᑦᓯᐊᓚᐅᕋᒥᒃ.

    Par le passé, lorsqu’on demandait aux enfants et aux adolescents inuits d’aider, ils obéissaient immédiatement parce qu’on leur avait appris l’obéissance.
  • ᒥᑭᔪᐊᐱᐅᖏᓐᓇᕋᓗᐊᕋᒥᒃ ᑎᓕᔭᐅᖃᑦᑕᑐᕕᓃᑦ. ᑎᑭᑦᑐᓂᒃ ᓴᒻᒧᐊᑎᑕᐅᑦᓱᑎᒃ,   ᓇᑦᓴᕈᓐᓇᑖᐱᖏᓐᓂᓗ ᓇᑦᓴᓯᑎᑕᐅᑦᓱᑎᒃ.

    On demandait même aux tout jeunes enfants d’aider. Par exemple, on leur demandait de décharger les traineaux des personnes qui venaient d’arriver.
  • ᑌᒪᖕᖓᓂᑦ ᐊᖓᔪᕐᕐᑳᒥᓂᒃ ᐱᓇᓱᑦᑎᓗᒋᑦ ᑕᑯᓐᓇᓕᓂᐅᑐᐊᕋᒥᒃ, ᐃᑲᔪᕐᑎᑕᐅᓕᓂᐅᑐᐊᕋᒥᓗ, ᑎᓕᐅᕐᑕᐅᓕᓂᐅᑐᐊᕋᒥᓗ. ᐃᓱᒣᓐᓇᕿᑎᑐᐃᓐᓇᔭᓇᒋᑦ   ᐱᒋᐅᓲᒍᒻᒪᑕ ᐃᓕᓴᕐᑐᕆᑦᔭᒐᑎᒃ, ᐃᓕᓴᕋᒥᒃ ᑕᑯᓐᓇᓂᑐᐃᓐᓇᒥᑎᒍᑦ.

    Ils avaient l’habitude d’observer leurs parents travailler ou encore on leur demandait constamment d’aider ou on leur attribuait des tâches. Ils n’avaient pas le droit de faire ce qu’ils voulaient; c’est ainsi qu’ils devenaient indépendants, sans vraiment réaliser ce qu’on leur enseignait. Ils apprenaient en observant.
  • ᕿᑐᕐᖓᖅ ᓇᓪᓕᒋᒧᑦ ᐱᓇᓱᐊᕆᐊᓕᖏᓐᓂᒃ ᐱᓇᓱᐊᕐᑎᑕᐅᓕᓂᐅᖕᖏᑐᖅ ᐱᒋᐅᓲᒍᖕᖏᒪᑦ, ᐱᒋᐅᖁᔭᐅᒧᑦ -ᒍᒪᖕᖏᖃᓗᐊᕐᒪᑕ ᑎᓕᔭᐅᑐᐃᓐᓇᖃᑦᑕᑐᕕᓃᑦ ᐱᓇᓱᐊᕐᑎᑐᐃᓐᓇᓱᒋᑦ.

    Un enfant qui est trop gâté et trop aimé n’est pas responsable de ses actes. On leur demandait d’exécuter des tâches pour acquérir leur indépendance, même lorsqu’ils ne voulaient pas les exécuter.
  • ᐱᒋᐅᑦᓯᐊᑐᖃᕋᒥ ᕿᑐᕐᙰᑦ ᓇᓪᓕᓇᕋᒥᒃ ᑎᓕᐅᕈᒥᓇᓲᒍᖕᖏᒥᔪᑦ ᑭᓯᐊᓂ ᐊᖏᓕᑐᐃᓐᓇᕋᑕᕐᑎᓗᒋᑦ ᑎᓕᐅᕐᑕᐅᓕᓂᐅᖕᖏᑐᑦ, ᐃᓱᒣᓐᓇᕿᑐᐃᓐᓇᕈᒪᓂᕐᒥᒃ ᐱᐅᓯᑖᕐᐸᓕᐊᑐᐃᓐᓇᓲᑦ.

    Lorsqu’un enfant est indépendant, il est difficile de lui demander de faire quelque chose quand on est trop fier. Toutefois, les enfants qui ont grandi sans qu’on leur confie des tâches ont un besoin de liberté.
  • ᐱᐊᕋᐅᕐᓱᑎᒃ ᐃᓂᕐᑎᑕᐅᑦᓯᐊᐸᓚᐅᕐᑐᑦ ᐊᖓᔪᕐᖄᒥᓄᑦ, ᐃᓄᓐᓂᓗ ᑲᒪᑦᓯᐊᖁᔭᐅᕙᓚᐅᕐᓱᑎᒃ ᓯᕗᓂᕐᓴᖃᑦᓯᐊᖁᔭᐅᑦᓱᑎᒃ. ᐊᔪᕿᕐᑐᐃᔨᖃᖕᖏᑲᓗᐊᕐᓱᑎᒃ ᐅᑉᐱᓂᕐᒥᒃ ᖃᐅᔨᒪᔪᕕᓃᑦ, ᐃᓅᑦᓯᐊᖁᔭᐅᓂᕐᒥᒃ ᓈᓚᑦᓯᐊᓱᑎᒃ.

    Les parents réprimandaient leurs enfants et les encourageaient à prendre soin des autres pour profiter d’un meilleur avenir. Ils n’ont peut-être pas été guidés par un prêtre, mais ils avaient la foi, pour satisfaire le besoin d’une bonne vie.

Remerciements

Nous souhaitons remercier les personnes suivantes de nous avoir parlé des méthodes traditionnelles inuites.

Johnny Manumi Inukpuk
Adamie Niviaxie
Taamusi Qumaq
Eva Ilimasaut
Eyetsiak Simigak
Thomassie Kudluk

Mosesie POV
Mitiarjuk Nappaluk
Raiki Najummi Augiak
Annie Alaku 
Pasha Simigak
Qipitaq Arnaituk

Issak Uumajualuk
Naalak Nappaaluk
Annie Grey
Velesie Annahatak
Kusugaliniq Ilimasaut
Tivi Eetok

Nous voulons aussi remercier les organismes suivants qui nous ont fourni des photographies et qui les ont classées : l’Institut Culturel Avataq, le service de développement des programmes de Kativik Ilisarniliriniq.

Enfin, nous souhaitons remercier les Aînés qui ont accepté de répondre aux questions d’Avataq.

Nous voulons aussi remercier les personnes suivantes qui ont compilé et organisé les données.

Betsy Annahatak
Mary Elijassiapik

Sala Padlayat

Jessica Arngaq

Avataq

ᐊᕙᑕᖅ

Bouée en peau de phoque

Pour toute question ou commentaire, contactez nous.

Contactez-nous