‹ Retour à la recherche
Information

La sculpture au Nunavik

La sculpture avant les années 1940

Les Inuits sculptent depuis des milliers d’années. Au cours des premières années, ils sculptaient surtout des ustensiles, des outils pour la chasse et la pêche (têtes de harpons, pointes de flèches, couteaux), ainsi que des jouets et des contenants. Ces objets pouvaient être sculptés à partir d’os, de bois de cervidés, d’ivoire et de bois flottant, selon la région. La plupart de ces sculptures étaient de très petites pièces, en raison du mode de vie nomade.

Bien que les Inuit de l’Ungava aient aussi fait des sculptures, ils semblent en avoir moins que les Inuit de la côte de la Baie d’Hudson, peut-être à cause d’un manque de pierres.

Le qulliq, une lampe à l’huile de phoque, était principalement sculpté dans de la stéatite ou pierre à savon. Le qulliq était un article très important utilisé pour cuisiner, éclairer et chauffer la tente ou l’igloo. Les hommes apportaient de plus petits qulliqs lors de leurs voyages de chasse, car ils étaient plus légers que les qulliqs réguliers.

On trouve des pétroglyphes (sculptures dans la roche) près de Kangiqsujuaq.

Un très petit masque a été fabriqué par les Inuits avant 400 av. J.-C. Il a été trouvé près de Salluit, sur une île dans le site archéologique Tyara.

“Ce que nous montrons dans nos sculptures, c’est la vie que nous avons vécue dans le passé jusqu’àaujourd’hui. Nous montrons la vérité.”

Paulosie Kasadluak, Inukjuak

La sculpture dans les années 1940

Avant les années 1940, les Inuits du Nunavik échangeaient certaines de leurs sculptures avec des baleiniers, des explorateurs et d’autres visiteurs de l’Arctique.

En 1948, James Houston, un jeune artiste de l’Ontario, se rendit à Inukjuak pour dessiner des paysages arctiques. Pendant son séjour, il a échangé un de ses dessins contre une sculpture de Nayoumealuk. Par la suite, il a ramené à Montréal une douzaine de sculptures du Nunavik. Ces sculptures se sont vendues très rapidement et il a encouragé les Inuits à créer des objets d’art pour améliorer la situation économique de l’époque.


Les pierres utilisées pour sculpter au Nunavik sont principalement de la pierre serpentine trouvée le long des berges de la rivière Inukjuak, et de la stéatite, que l’on retrouve dans différentes communautés (Puvirnituq, Akulivik, Ivujivik et Salluit). Les Inuit allaient habituellement dans les carrières pendant l’hiver, car il était plus facile de rapporter les pierres sur un qamutik. Ils utilisaient des limes et des couteaux de poche pour extraire et travailler la pierre. Beaucoup d’artistes utilisaient la graisse de phoque pour donner à la pierre un fini foncé.

Hint of Sedna par Lawson Tuckatuck

La sculpture au 21e siècle

Au XXIe siècle, les Inuits continuent de sculpter. Les sculpteurs utilisent des outils mécaniques et des meuleuses électriques, mais les étapes pour créer une sculpture sont les mêmes. Ils trouvent de la pierre à la carrière et l’extraient à la hache. Puis ils scient ou coupent les parties inutiles de la sculpture. Ensuite, à l’aide de couteaux et de jauges, ils créent plus de détails dans la pierre. L’étape suivante consiste à limer et à polir la sculpture. Le sculpteur fera ensuite briller le produit final, peut-être avec du cirage transparent.

Qulliq

ᖁᓪᓕᖅ

Lampe à l'huile de phoque creusée dans la pierre

Pour toute question ou commentaire, contactez nous.

Contactez-nous